Le parc de Nara, ses lanternes et ses daims

À moins d’une heure de train de Kyoto, le parc de Nara offre les perspectives d’une visite à la fois pittoresque et culturelle. Au fil de la promenade, on a l’impression d’être dans un bosquet, dans des temples, au bord d’un lac, dans un jardin privé, dans la forêt, ou dans la ville. L’une des caractéristiques qui fait le charme du parc de Nara, c’est la présence de hardes de daims en liberté un peu partout. Habitués des touristes, ils ne sont pas farouches et la plupart sont même posés là, comme s’ils faisaient partie du décor. Recouvertes de mousse, des lanternes en pierre bordent les chemins, alors que dans le sanctuaire shinto Kasuga Taisha, les lanternes suspendues sont en bronze verdi et contrastent avec le vermillon des piliers du sanctuaire.





J’ai adoré cette journée calme et hors du temps. Zig-zaguer entre les petites « biches » posées (qui sont en fait des daines), flâner sous les arbres et lever le nez pour contempler les 18m de hauteur du Daibutsu (grand Bouddha) à l’intérieur de Todai-ji, son temple XXL.

Todai-ji, Nara
Daibutsu Nara
Ce contenu a été publié dans Japon, Voyage, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *